Cimetière Toulouse: Une Question de Taille

Nous devons, avant tout, clarifier un point : la taille d’un cimetière à Toulouse n’est en rien proportionnelle à la qualité de son service. Un cimetière peut être minuscule et constituer un espace de paix agréable et de bon goût, ou gargantuesque et être mal entretenu et mal organisé, et inversement. Simplement, jeter un œil aux dimensions des cimetières qui nous entourent peut nous donner un bon aperçu de l’environnement dans lequel nos proches pourront reposer, la taille jouant nécessairement un rôle dans l’esthétique des lieux.

Cimetière Toulouse

Cimetière Toulouse – Le bas de la liste

Le plus petit cimetière toulousain est incontestablement celui de Pouvourville, situé sur la rue Fondeville. Du haut de son tiers d’hectare, il est quatre fois plus petit que son supérieur direct, le cimetière de Lalande. A partir de ce point, les dimensions commencent à être similaires : celles de Lalande, Lafourgette, Saint-Simon, et Lardenne ne varient que d’1,3 hectare à 1,7. En revanche, les cimetières de Montaudran et de Croix-Daurade rehaussent le niveau, puisqu’ils affichent respectivement des tailles de 2,7 et 3,1 hectares.

Cimetière Toulouse – Rapas, l’intermédiaire

Ce n’est pourtant qu’avec le cimetière de Rapas qu’un véritable contraste commence à se faire sentir. Ses 6,5 hectares sont justifiés : créé au XVIIe siècle (ce qui en fait le plus ancien cimetière de la ville), il a été agrandi au XVIIIe siècle grâce au don foncier d’un riche forgeron du même nom.

Il n’est rien, toutefois, à côté des mastodontes que sont les cimetières de Terre-Cabade et de Cornebarrieu. La taille colossale de ces deux véritables titans funéraires dépassent de très loin celle de leurs confrères : Terre-cabade s’étend sur 29 hectares, Cornebarrieu, 33.

Cimetière Toulouse – Terre-Cabade et Cornebarrieu, les géants

Les dimensions de Terre Cabade n’ont rien d’étonnant, si l’on considère qu’il s’agît du cimetière historique de la ville, abritant plus de figures reconnus qu’on ne peut le compter sur six mains  et des tombes aussi diverses qu’elles sont intéressantes à regarder. La largeur du cimetière de Cornebarrieu, en revanche, a de quoi surprendre, puisqu’il ne se trouve même pas dans la métropole. Mais qu’on ne s’y méprenne pas, grâce à sa taille, il est tout aussi utile à ville rose que les autres cimetières et accueille une grande partie de ses défunts.